Friday, February 23, 2018

Sortie CD : Anne Gastinel - Beethoven : Triple concerto, trio op. 11

franciemusique.fr
23.02.2018


Représentante emblématique du violoncelle français, Anne Gastinel a choisi, pour son retour au disque, l’une des œuvres les plus passionnantes de l’histoire de la musique : le Triple Concerto de Beethoven, où trois solistes réunis en une seule œuvre à mi-chemin entre le concerto, la musique de chambre et la symphonie font vivre et vibrer une certaine idée du partage en musique.

« Être aussi connectés qu’en musique de chambre »

Créé à Leipzig en février 1808, le Triple Concerto illustre ce qu’aucun compositeur n’avait osé faire avant Beethoven: trois solistes réunis en une seule œuvre concertante, le « Triple » est un échange permanent, un équilibre subtil qui ouvre les portes du romantisme vers de nouveaux horizons musicaux. Anne Gastinel a choisi de faire appel à son ami pianiste Nicholas Angelich et au violoniste avec lequel elle rêvait de jouer, Gil Shaham, pour cet enregistrement live d’un concert avec l’Orchestre de la radio de Francfort dirigé par Paavo Järvi.

Elle savait ainsi pouvoir respecter l’équilibre entre les trois parties de solistes particulièrement recherché par le compositeur ; et c’est un pari réussi de parvenir à constituer un trio, naturellement et intuitivement et d’être aussi connectés qu’en musique de chambre. L’écoute et l’échange permanent sont au cœur de cette rencontre.
Les parties de solistes sont particulièrement périlleuses dans ce Triple Concerto, tant pour le piano dont la tonalité est inconfortable que pour le violon pour qui la partie est délicate ; quant au violoncelle, il porte une grande responsabilité car c’est lui qui donne le ton, l’impulsion.
Anne Gastinel déguste le plaisir du live qui permet d’accéder à cette magie de l’instant irremplaçable, l’artiste s’accorde des variations infimes et tente de donner une couleur particulière que seul ce moment vivant du concert autorise.

Il en est de même pour le Trio pour clarinette pour lequel la relation était une évidence et le plaisir à jouer ensemble s’entend au disque.
En lien étroit avec le chef Paavo Järvi, elle reçoit l’énergie et la fluidité qu’il transmet au trio et aux musiciens de l’orchestre. Faire de la musique ensemble, faire quelque chose de beau, d’harmonieux, de respirer ensemble, de communier.

Anne Gastinel, violoncelle

Née en 1971, Anne Gastinel commence le violoncelle à l’âge de 4 ans. Elle entre au CNSMD de Lyon à 11 ans, elle y remporte le Premier Prix en 1986 et est admise la même année en troisième cycle au CNSMD de Paris. Yo-Yo Ma, János Starker et Paul Tortelier, auprès desquels elle se perfectionne et qui marqueront profondément son évolution personnelle et musicale, reconnaissent déjà en elle la maturité d’une artiste à part. Elle remporte de nombreux prix dans les grands concours internationaux (Scheveningen, Prague, Rostropovitch) et commence dès lors à se produire dans toute l’Europe, définitivement révélée au grand public lors du Concours Eurovision 1990.

Sa carrière l’emmène désormais dans les plus belles salles d’Europe mais aussi au Japon, en Chine, en Afrique du Sud, au Brésil, en Indonésie, au Canada, aux États-Unis (Salle Pleyel, Schauspielhaus, Théâtre des Champs-Élysées, Musikverein, Suntory Hall, Théâtre du Châtelet, Victoria Hall…). Elle s’y produit aux côtés de grands maîtres: Yehudi Menuhin, Mstislav Rostropovitch, Henri Dutilleux ou Kurt Sanderling ; elle retrouve également au cours de ces voyages les musiciens et compositeurs avec lesquels elle aime échanger : Emmanuel Krivine, Daniele Gatti, Josep Pons, Vladimir Spivakov, Pinchas Steinberg, Krzysztof Penderecki, Edmon Colomer, Michel Plasson, Yuri Bashmet, Tan Dun, Michael Schønwandt, Paavo Järvi, Claire Désert, Éric Tanguy, Justin Brown, Marianne Thorsen, Louis Langrée, Pedro Halffter, Philippe Cassard,Alain Altinoglu, Michel Portal, Nelson Goerner, Gil Shaham, Nicholas Angelich et tant d’autres.

Depuis plus de vingt ans, ses enregistrements sont couronnés des plus hautes distinctions. En 2006, Anne Gastinel reçoit la Victoire de la musique dans la catégorie « Soliste de l’année » (après avoir obtenu les trophées « Jeune Talent » et « Meilleur enregistrement »). Reconnue par les plus grands comme l’ambassadrice du violoncelle, elle est choisie en 1997 par Marta Casals Istomin pour jouer pendant un an le mythique Matteo Goffriller de Pablo Casals et partage désormais avec un Testore de 1690 autant de créations contemporaines que de programmes du grand répertoire. Anne Gastinel est professeur au CNSMD de Lyon depuis 2003.

DISTRIBUTION
Anne Gastinel, violoncelle
Gil Shaham, violon
Andreas Ottensamer,
clarinette
Nicholas Angelich, piano
Orchestre de la radio de Francfort
Paavo Järvi, direction

PROGRAMME
Trio pour clarinette, violoncelle et piano en si bémol majeur op.11
Allegro con brio
Adagio
Thème et variations
Ludwig van Beethoven, 1770-1827
Triple concerto pour violon, violoncelle, piano op.56
Allegro
Largo
Rondo alla Polacca

Anne Gastinel en concert en trio aux Bouffes du Nord le 19 février 2018, 20h30
David Grimal
, violon
Anne Gastinel, violoncelle
Philippe Cassard, piano

Ludwig Van Beethoven
Trio n°1 en mi bémol majeur, op. 1
Trio n°4 en si bémol majeur, op. 11
Trio n°5 en ré majeur; «Les Esprits», op. 70 n°1

No comments: