Friday, September 03, 2010

Järvi à Paris, c’est parti !


Par Marc Zisman | QOBUZ | SUR SCÈNE | 31 août 2010

Mercredi 15 et jeudi 16 septembre, l’Orchestre de Paris vivra un temps fort de son histoire avec l’entrée en scène officielle de son nouveau directeur musical, Paavo Järvi. Au programme de ces deux soirées parisiennes, Salle Pleyel, La Péri poème dansé pour orchestre de Paul Dukas, suivi de Kullervo de Jean Sibelius. Egalement présents lors de ces deux concerts d’ouverture de saison, la soprano Soile Isokoski et le baryton-basse Juha Uusitalo .

En mars dernier, le grand maestro américano-estonien avait annoncé pour sa première saison un « festival permanent » entre musique nordique, française, russe et grand répertoire. La formation symphonique parisienne préfigurera son installation à la Philharmonie de Paris en 2013 en augmentant son activité, avec une centaine de concerts (hors musique de chambre et jeune public) à la Salle Pleyel (sa résidence actuelle), en tournée et en région, soit 25 de plus que cette saison.

Agé de 47 ans, Paavo Järvi succéde à Christoph Eschenbach qui dirigeait depuis 2000 cette phalange ayant connu des chefs prestigieux, comme Charles Munch (1967-1968), Georg Solti (1972-1975), Daniel Barenboim (1975-1989) et Herbert von Karajan (conseiller musical de 1969 à 1971).

En poste à la Deutsche Kammerphilharmonie de Brême et à l’Orchestre Symphonique de la Radio de Francfort, Järvi quittera en 2011 la direction musicale de l’Orchestre symphonique de Cincinnati aux Etats-Unis pour se consacrer à l’Orchestre de Paris.

« Ce qui m’intéresse, c’est une saison équilibrée avec un programme éclectique et un groupe important de musique française, notamment romantique », a précisé Paavo Järvi.

Le nouveau directeur musical de l’Orchestre de Paris dirigera 15 des 35 programmes d’abonnement de l’orchestre, organisés selon quatre axes. La musique nordique (Sibelius, Grieg et Pärt), proche de ses racines, côtoiera des œuvres françaises (Berlioz, Bizet, Dukas, Debussy, Ravel) ou russes (Chostakovitch, Prokofiev, Rachmaninov) et le grand répertoire (de Haydn à Berg en passant par Brahms et Schumann).

No comments: