Wednesday, February 01, 2012

FELIX MENDELSSOHN Concerto pour violon en mi mineur ROBERT SCHUMANN Concerto pour violon en ré mineur; Fantaisie pour violon et orchestre

ClassicsTodayFrance.com
Christophe Huss

FELIX MENDELSSOHN
Concerto pour violon en mi mineur
ROBERT SCHUMANN
Concerto pour violon en ré mineur; Fantaisie pour violon et orchestre
Christian Tetzlaff (violon)
Orchestre symphonique de la Radio de Francfort
Paavo Järvi

Ondine- ODE 1195-2(CD)
Référence: Capuçon-Harding (Virgin; même couplage)

Ce couplage, moins "grand public" que Mendelssohn/Bruch mais tout a fait logique, a déjà été défendu au disque par Renaud Capuçon chez Virgin. Tetzlaff et Järvi règlent cependant la question de la recommandation discographique pour un bon bout de temps.

L'art de Tetzlaff est rhapsodico-chambriste, bourré de petites touches, là où d'autres jouent aux grands violonistes.

Son Mendelssohn possède un aspect ailé vraiment irrésistible. Comme dans les versions Swensen , Ehnes, McDuffie, c'est de la musique mur à mur, bien plus que du violon, car le virtuose sert toujours le musicien. L'accompagnement de Paavo Järvi est une dentelle musicale qui épouse parfaitement le propos

Le réputé ingrat Schumann, très souvent alourdi et "brahmsisé", est ici puissamment narratif et tourmenté, avec des accents sincères comme des élans du coeur. Là aussi, Järvi n'écrase rien tout de lumière et transparence. Même le tortueux Finale paraît évident.

Avec une grande simplicité et modestie, chef et soliste font passer la pertinence de ce couplage de manière inédite.


No comments: