Saturday, May 23, 2020

L’ECCLÉSIASTE / LE DISQUE DU JOUR

Artalinna
21.05.2020
Jean-Charles Hoffelé


Brahms dirigea la première du Requiem allemand le 10 avril 1868dans le chœur de la Cathédrale de Brême, manquait alors « Wie lieblich sind deine Wohnungen » qu’il ajoutera pour la création au Gewandhaus de Leipzig une année plus tard.

Cent cinquante ans plus tard, Paavo Järvi redonne l’œuvre in situ, comment l’émotion pourrait-elle ne pas être au rendez-vous ? Le stupéfiant travail effectué sur les Symphonies avec la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen porte ses fruits, il sculpte en lumière les écritures archaïsantes dont Brahms a sous-tendu la vaste arche de son Requiem, lui donnant un flamboiement dramatique pas entendu depuis le disque génial de Rudolf Kempe à Berlin.

Il faut dire qu’il dispose d’un chœur extraordinaire, les voix du Chœur d’Etat de Lettonie faisant rugir ou envolant les épisodes bibliques qui donnent à l’œuvre son ton prophétique, si bien qu’ainsi on tient une version composée à égalité entre Valdis Tomsons et Paavo Järvi, d’une cohérence implacable, où le verbe anime autant de tableaux vivants : écoutez comme la fugue conclusive de la troisième section danse, rappelant les élans choraux de la Passion selon Saint Jean !

Sur tout cette lumière hanséatique, Valentina Farcas ploie dans son timbre de pêche la longue phrase d’Ihr habt nur Traurigkeit (le souvenir d’Elisabeth Grümmer y passe, à croire qu’elle l’a appris en l’entendant, c’en est troublant, quelle belle voix !), Matthias Goernesoupèse son Herr, lehre doch mich, douloureux jusque dans l’espoir, renouvelant la puissance suggestive de ses interventions dans le disque de Daniel Harding, embrasant le chœur dans Den wir haben hie keine bleibende Statt.

Le cosmos de Selig sind die Toten peut résonner, dans cette claire lumière du grand Nord, orchestre et voix mêlant leurs horizons, euphonie d’air et d’eau irréelle.

LE DISQUE DU JOUR


Johannes Brahms
(1833-1897)
Ein deutsches Requiem,
Op. 45

Valentina Farcas, soprano
Matthias Goerne, baryton
Choeur de l’État de Lettonie(chef de chœur : Valdis Tomsons)
Deutsche Kammerphilharmonie Bremen
Paavo Järvi, direction

No comments: